19-01-2009 - La fiscalité pour relancer le trafic aérien



D’après une source bien informée à l’Office de l’aviation civile et des aéroports (OACA), trois aéroports tunisiens sur 7 bénéficieront, à partir de 2009, d’une prorogation de l'exonération des redevances d'aéroports et de services de navigation aérienne pour les trois prochaines années (2009-2011). Il s’agit des aéroports de Tozeur-Nefta, de Gafsa-Ksar et de Tabarka.
Cette mesure, qui concerne aussi bien les compagnies nationales qu’étrangères, porte sur l'exonération des redevances relatives à la sécurité, l'atterrissage, le stationnement, l'embarquement et divers autres services aéroportuaires (utilisation de la passerelle télescopique et du balisage). Le montant total de ces redevances varie entre 1000 et 2000 dinars selon la compagnie et la destination émettrice.
Selon la même source, cette mesure vise à encourager les compagnies aériennes de programmer des vols réguliers ou charters à partir et vers ces trois aéroports, l’objectif étant d’y promouvoir le trafic aérien.
Cependant, cet avantage n’est pas perceptible au niveau du billet d’avion pour un simple voyageur. Il est plutôt bénéfique pour les compagnies qui organisent des vols charters, ajoute notre source.
Aéroport Gafsa-Ksar : moins de 10 000 passagers en un an
En effet, le trafic aérien au niveau de l’aéroport Gafsa-Ksar demeure timide depuis l’entrée en service de cet aéroport en 1999.
D'une superficie de 50 hectares, l’aéroport, qui est situé à 3 kilomètres au nord-est de la ville de Gafsa, plus précisément dans la délégation d'El Ksar, a accueilli en 2005 près de 9 838 passagers et 9 984 voyageurs en 2007 alors que sa capacité est de 200.000 passagers.
En 2008, l’activité de cet aéroport était plus encore modeste : seulement deux vols réguliers par semaine à destination de Tunis, assurés par la compagnie « Sevenair ». L’aéroport n’a pas enregistré, durant toute l’année, de vols à destination de l’étranger même pour les lieux saints.
Selon le représentant de l’OACA, ce résultat est dû principalement aux travaux du projet de réaménagement de la piste de l’aéroport. Ce projet, dont le coût est estimé à près de 9 millions 500 mille dinars, vise l’amélioration de l’infrastructure de l’aéroport afin qu’il puisse accueillir tous les types d’avions, conformément aux normes exigées par l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI).br>


26/11/2008 - Réaménagement de l’aéroport de Gafsa



Le coût total du projet de réaménagement de la piste de l’aéroport international de Gafsa-Ksar est estimé à près de 9 millions 500 mille dinars. Ce projet vise l’amélioration de l’infrastructure de l’aéroport de Gafsa afin qu’il puisse accueillir tous les types d’avions, conformément aux normes exigées par l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI) . Les travaux dont le taux de réalisation a atteint 30% concernent les réaménagement d’une piste de 2900 mètres de long pour 60 mètres de large.
L’exploitation de la piste de l’aéroport de Gafsa-Ksar, avec ses nouvelles normes est prévue pour début 2009.
L’Aéroport de Gafsa est devenu opérationnel en 1999 avec une capacité d’accueil de 200.000 passagers par an.


88 688  pages visitées dont 50 aujourd'hui
44 618  visiteurs dont 31 aujourd'hui